Rechercher

Comment gérer sa trésorerie en période de crise ?

Mis à jour : 4 juin 2020

Nous vivons actuellement une période difficile en tant que chef d’entreprise. D'autant plus difficile que c’est une situation inédite, nous ne pouvons pas nous appuyer sur l’expérience d’autres. Un de nos sujets de préoccupation principale est notre trésorerie. Comment la préserver ? Vous trouverez ici quelques conseils pour le faire.

Gérer sa trésorerie en période de crise

1- Vendre


La première réaction d’une grande majorité de chefs d’entreprise a été de mener des actions pour limiter les charges. C’est une stratégie, mais pas la meilleure selon moi. J’ai bien choisi le mot « réaction », car de nombreux patrons ont réagi au lieu d’agir. Il n’y a aucun jugement, c’est un simple état des lieux de ce que j’ai vu dans mon entourage.

Le conseil que je donne le plus en ce moment est : « garde la tête froide ». Cette crise est révélatrice des caractères de chacun et de notre capacité à nous adapter. Certains ont baissé les bras, ou juste mis en place toutes les mesures pour préserver leur trésorerie, sans penser à la principale : faire du chiffre. Car oui, avant d’économiser, il faut vendre !

Ceux qui ont « gardé la tête froide », se sont adaptés et ont trouvé des moyens de faire du chiffre, et donc de rentrer de la trésorerie. Drive, livraison, vente à emporter, prestation en visioconférence, vente en ligne… Je ne parle pas bien évidement des salons de coiffure, esthéticiennes…pour lesquels il n’y a malheureusement pas de solutions.

Ils ont aussi pris des parts de marché à leurs concurrents fermés, se sont faits connaitre, ont fidélisé de nouveaux clients. J’ai même un restaurateur qui fait plus de chiffre actuellement qu’avant le confinement.

On dit qu’entreprendre c’est anticiper l’avenir, nous venons de voir que c’est aussi savoir s’adapter.


2- Économiser


Il faut bien évidement mettre en place tous les reports et annulations possibles, ainsi que faire les demandes d’aides. Voici les principaux :

- Chômage partiel

- Report de paiement des loyers, leasing, électricité, eau et gaz

- Reporter les paiements des charges sociales et fiscales

- Demander un report des prêts professionnels

- Demander l’aide forfaitaire de 1500€ à la DGFIP

3- Piloter


Il faut faire plusieurs simulations au moyen d’un tableau de trésorerie afin de pouvoir anticiper le pire. C’est pour moi aussi indispensable, sans cela on navigue à vue et on subit plutôt que de gérer.

Ces simulations permettent de prendre les bonnes décisions et d’anticiper les besoins financiers de l’entreprise.


4- Générer de la trésorerie


Je ne parlerai ici que brièvement du Prêt Garanti par l’Etat (PGE). Mon avis est qu’il faut le faire uniquement dans deux cas. Le premier est qu’on n’a pas la trésorerie nécessaire pour tenir, le second est qu’on sera capable de le rembourser dans sa totalité dans un an. Je conseille cela car nous ne connaissons pas les taux qui seront pratiqués dans un an, ni le délai précis pour le rembourser.

Il faut faire un point sur ses impayés et les traiter pour rentrer de la trésorerie. C’est aussi l’occasion de faire ses devis et de demander des acomptes pour les prochaines commandes.

Enfin, c’est le moment de se renseigner pour mettre en place un paiement en ligne, plutôt qu’attendre la fin du confinement pour récupérer de l’argent.

Pour conclure, je vais paraphraser un ami qui répétait souvent : « c’est dans la tempête qu’on voit les meilleurs marins ». Cette phrase a pris tout son sens ces derniers temps. Il n’est pas facile de naviguer à vue, tout change rapidement en ce moment et notre capacité à nous adapter est rudement mise à l’épreuve. Il faut cependant l’accepter et ne pas baisser les bras si nous ne voulons pas couler.

#trésorerie #gestion #entrepreneur #entrepreneuriat

150 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout